Comment réduire ses impôts grâce à l’immobilier ?

Les incitations fiscales misent en place par le gouvernement soutiennent l’investissement mobilier. Que le bien soit neuf ou ancien, local ou habitation, profitez d’une réduction d’impôts grâce à l’immobilier. Suivez cet article jusqu’à son terme et tirez-en du bénéfice.

Les dispositifs de défiscalisations disponibles

Lire ici pour un guide complet et pour mieux profiter sur la réduction de l’impôt.

Investir avec la loi de Pinel : Cette loi permet de devenir le propriétaire tout en économisant les impôts. Si le bien concerne votre demeure principale, l’aide aux personnes handicapées, les constructions en faveur du déploiement durable et des économies d’énergie peuvent être les raisons d’un avantage fiscal. Le CITE ou le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique offre une réduction de l’impôt sur le revenu. Dans le cas d’un immeuble commun, les dépenses éligibles au CITE portent sur le logement affecté à la demeure ou à l’immeuble.

Faire un investissement avec la loi Malraux : pour ce dispositif, les investissements qui se basent sur des bâtiments à renouveler sont les plus concernés. Une réduction de 22% à 30% est disponible en fonction de la zone. Le suivi d’un architecte est indispensable pour des travaux dont la hauteur est plafonnée à 100 000 € par an. Ils sont parfois les plus recherchés car ils se trouvent dans les centres villes. La loi de Malraux fixe un travail de réfection qui doit être réalisable dans 4 ans maximum.

Investissement avec la  loi Bouvard : Ce dernier permet l’investissement dans une location meublée mais non professionnelle. C'est-à-dire les types de résidences destinées aux étudiants. A la limite de 300 000 €, cet investissement donne une réduction d’impôt de 11% sur le prix d’achat valable pour 9 ans. Il donne l’opportunité aux propriétaires de reprendre l’intégralité de la TVA, mais dans ce cas, l’investissement au début sera couvert aux ¾ par la déduction d’impôt ainsi que les loyers durant ces 9 années.