L’essentiel à savoir sur la profession de juge d’instruction

Les métiers du droit passionnent et suscitent la curiosité de beaucoup de monde. À l’instar des autres professions, le métier de juge d’instruction retient particulièrement l’attention. Qui est le juge d’instruction ? Quelles sont ses missions ? Voilà autant de questions qui reviennent fréquemment et dont les réponses sont dans la suite de cet article.

Qui est réellement le juge d’instruction ? 

Le juge d’instruction est un professionnel du droit, plus précisément un magistrat chargé des affaires pénales. Il intervient essentiellement pour mener des enquêtes lorsqu’un crime est commis. Le juge d’instruction appartient au tribunal de Grande Instance et peut également faire des instructions à la demande de la partie civile à un procès. Vous pouvez visiter https://www.combienrapporte.com/ pour en savoir sur le juge d’instruction, ses missions et son salaire. Mais en attendant, vous pouvez en connaître une bonne partie dans cet article. 

Quelles sont les missions du juge d’instruction ? 

Comme évoqué plus haut, la mission d’un juge d’instruction est de mener des enquêtes afin de démontrer la véracité des faits. Ainsi, sa mission consiste à rechercher les preuves, à analyser chaque pièce de l’enquête. Il interroge et prend les témoignages des témoins potentiels dans le but de débusquer l’auteur de l’infraction. Au cours de l’instruction, ce magistrat peut ordonner des perquisitions, délivrer des mandats, faire des écoutes téléphoniques. La mission du juge d’instruction est importante, car il donne un sens au dossier. 

À combien s’élève le salaire d’un juge d’instruction ? 

Le juge d’instruction est avant tout un fonctionnaire d’État et il est connu que ces derniers n’ont pas un salaire fixe. En effet, le salaire des fonctionnaires est évolutif et varie en fonction de la grille de salaire établie par la fonction publique. En fonction de la grille actuellement en vigueur, le juge d’instruction peut toucher entre 2600 et 6000 euros nets par mois. Le salaire peut évoluer en fonction de l’ancienneté du juge et peut atteindre 6200 euros en 20 ans de service. À cela s’ajoutent aussi les primes et les indemnités.