Loi Denormandie : Dans quelle ville investir ?

Les villes sous tension sont en priorité les plus visées par la plupart des dispositifs de défiscalisation immobilière. La question qui se pose est plutôt, quel est l’objectif ? Car les investisseurs ont leurs buts soit la rentabilité soit la plus-value. Les Pinel, Scellier ou le Malraux se basent surtout sur les communes.

L’investissement immobilier : lesquels des endroits choisir ?

Suivez ce lien pour mieux comprendre sur les lois Denormandie et les dispositifs de défiscalisation immobilière. Contrairement aux autres lois, la loi Denormandie s’applique dans les villes qui ne sont pas sous-tension, mais plutôt dans les centres villes qui se dégradent et se paupérisent. Il est donc difficile en ce moment de faire un bilan sur les retombées dans le domaine de rendement à cause de ce dispositif Denormandie. Vous pourriez même être amené à revendre vos biens sans aucun bénéfice. La plus-value ne compte pas vraiment dans des endroits où les biens sont moins recherchés. En effet, ces dispositifs ont pour objectif soit l’encouragement pour l’investissement locatif soit la favorisation de la fabrication de nouveaux logements. Concernent l’objectif du revenu immobilier, cela paraît plus plausible puisqu’en investissant en centre-ville, vous aurez tout à gagner grâce à une population qui s’accroît dans un dynamisme économique. En outre, le bien Denormandie sera placé en plein centre-ville et renouvelé. Une occasion rare pour un bon nombre d’acheteurs, qui pourraient profiter des opportunités d’un habitat rénové au cœur de la ville. Voici un classement des villes où il faut investir par taux de rentabilité : un pourcentage de moins de 1% pour la ville de Rumilly et Ajaccio. De 1% à 2% pour la Boulogne-sur-Mer, Saint-Michel-Sur-Orge, Corbeil-Essonnes, Melun, Sarrebourg, Besançon, Limoges, Bastia et Angoulême. Enfin, plus de 2% pour Sarreguemines, Toul, Mulhouse, Belfort, Vesoul, Chalon-Sur-Saône, Cognac et Marmande.