Manuel Valls vote pour la défiscalisation

La défiscalisation mérite une importante attirance aux yeux des propriétaires de patrimoine. Mais la ministre des DOM-TOM ainsi que Colette Koury ont distingués des problèmes de taille. Manuel Valls a donc répondu qu’il accepte la suppression de l’agrément fiscal.

Ralentissement des investissements en outre-mer

Aller ici pour mieux connaître sur la défiscalisation. Compte tenu de la loi de Girardin, c’est vraiment possible d’acquérir une réduction fiscale en faisant un investissement dans les logements. Plusieurs dossiers sont encore en attente à cause de l’agrément fiscal qui a toujours une tendance d’accroître les délais d’attente. L’économie de l’outre-mer est donc jouée par ses lenteurs. Le problème a été discerné par Colette Koury, Victorin Lurel ainsi que le député de la 4e circonscription à Guadeloupe. Ils ont insisté et exigés sur l’existence d’un mur entre les BTP et les opérateurs.

La réponse de Manuel Valls face à Colette Koury

Manuel Valls a pris la décision de lever le principe de l’agrément fiscal, les tracasseries administratives seront donc supprimées. Colette Koury devrait se réjouir de la décision du Premier ministre car cette dernière répond à ses attentes et exigences. Elle a avoué pendant une interview, que le ministre du budget et le gouvernement jouaient un rôle essentiel dans les lenteurs de la défiscalisation. Le député a aussi fixé que la section du BTP est un pôle important, il reste la première source de croissance et de travail. La loi de Girardin a promis une rentabilité irréprochable tandis que les lenteurs retardent les demandes de défiscalisation. Pour Manuel Valls, l’annulation de la loi a une relation à la transparence et à la lutte contre la corruption qui est entretenu par Michael Sapin. Cette décision qu’il a prise a rendu un écho à la retrouvaille avec George Pau-Langevin, qui est le ministre outre-mer. Les secteurs BTP étaient dans une grande inquiétude face à cette discussion entre le Premier Ministre et les tiers.